Haiti_1116_BCMalnutrition-LouisFamily_CAvila_118 3.jpg

Violence basée sur le Genre 

Nous luttons contre l'injustice en rendant les soins de santé accessibles pour ceux qui en ont le plus besoin.

Améliorer la situation des femmes touchées par la violence sexuelle

La Violence Basée sur le Genre (VBG) envers des filles et des femmes en Haïti est un grave problème de santé et de droits de l’homme. L’accès aux soins, aux services psychologiques et de santé et aux recours juridiques est limité en raison du manque de ressources, de la volonté politique, de l’insécurité économique, des déséquilibres entre les sexes et de la pauvreté généralisée. Les rapports indiquent qu’une femme sur trois en Haïti, âgée de 15 à 49 ans, a subi des violences physiques et/ou sexuelles, et plus particulièrement pour les filles de 13 à 17 ans, les milieux scolaires étaient le deuxième endroit le plus commun pour les attouchements non désirés. Zanmi Lasante (ZL) s’efforce d’engager un vaste réseau institutionnel pour fournir des services et améliorer la situation des femmes touchées par la violence sexuelle dans le Plateau central et les départements du bas de l’Artibonite.

 

L’équipe de santé des femmes de ZL, travaillant en étroite collaboration avec l’équipe de soutien psychosocial, les agents de santé communautaires polyvalents (ASCPs) et les éducateurs communautaires, offre des services de prévention, de soins et de traitement aux victimes de viol et de violence sexuelle. ZL adopte une approche communautaire robuste, travaillant également avec les forces de police locales, le Ministère de la Femme et des Droits de la Femme, les directeurs de la santé de district et les groupes de femmes afin de mieux faire connaître les services de VBG disponibles et de fournir un soutien psychosocial et médical d’urgence dans toutes les cliniques et hôpitaux soutenus par ZL. Bien que ZL ait fait d’importants progrès dans la prestation de traitements et de soutien aux victimes de violence sexuelle, il reste encore beaucoup à faire et à davantage de ressources mobilisées pour cette cause afin de réaliser les droits des femmes pour les soins de santé liés au VBG et la justice sociale et juridique.

En ce qui concerne la protection de l’enfance, ZL soutient un réseau d’environ 10 000 enfants orphelins et vulnérables (EOV), dont 800 enfants séropositifs, à travers le Plateau Central et le Bas-Artibonite qui bénéficient d’un ensemble de services de soutien, tels que des allocations éducatives et des ressources psychosociales. ZL fournit une aide scolaire à environ 2 500 EOV et a aidé environ 8 500 enfants à récupérer des certificats de naissance en étroite collaboration avec l’Institut de Bien-Être Social et de Recherche (IBESR) en Haïti.