Haiti_0416_BelladereHomeVisit_CAvila_042 3.jpg

VIH-Tuberculose

10.png

+100 000
tests de dépistage du VIH effectuées par an 

1.png

+15 000
Personnes recevant des médicaments antiretroviraux 

4.png

+9 000
Tests de dépistage de la tuberculose  

8.png

+10 000 
Orphelins soutenus par nos actvités de soutien social 

Pionnier en matière de prise en charge du VIH en Haiti 

Le VIH/sida continue d’être une grande préoccupation nationale, en particulier pour les populations à risque et marginalisées. Selon l’ONUSIDA, en 2018, environ 160 000 personnes en Haïti vivaient avec le VIH, et 7 300 nouvelles infections de VIH ont été enregistrées. La même année, la prévalence du VIH était de 2 % chez les adultes âgés de 15 à 49 ans, ce qui est constant depuis 2006. En 1990, ZL a lancé l’Initiative pour l’équité en matière de VIH, qui est l’un des premiers programmes au monde à fournir un traitement antirétroviral dans des milieux où les ressources sont limitées. Au fil des ans, ZL est devenu l’un des plus importants fournisseurs de soins contre le VIH dans les départements du Plateau Central et de l’Artibonite.

Pendant le lancement de l’Initiative pour l’équité en matière de VIH, les médicaments antirétroviraux coûtaient environ 10 000 $ par patient par an. ZL a commencé avec un noyau de 50 patients prouvant que le VIH peut être traité dans des milieux à faibles ressources. En utilisant une approche holistique, ZL combine les soins cliniques aux services de soutien social ; logement, nourriture, frais de scolarité, frais de transport et autres besoins de base. Un vaste réseau d' «accompagnateurs» et d’agents de santé communautaire polyvalents (ASCPs), qui créent le lien entre les patients et les établissements de santé soutenus par ZL, jouent un rôle important dans le succès du programme.

En Haïti, les ASCPs mettent l’accent sur l’importance d’accompagner les gens dans leur cheminement vers la maladie et leur retour à la santé. Vivant dans les communautés où ils travaillent, les Agents de Santé Communautaire sont dignes de confiance et sont accueillis chez les patients pour fournir des services de haute qualité pour un large éventail de problèmes de santé. Les ASCPs s’assurent également que les patients ont de la nourriture, un logement et de l’eau potable afin qu’ils se rétablissent et restent en bonne santé. Ils mènent des campagnes d’éducation sur des sujets tels que la santé mentale, les maladies sexuellement transmissibles et les soins palliatifs, et donnent aux membres de la communauté les moyens de prendre en charge leur propre santé. Plus de 2 000 ASCPs travaillent au sein du réseau ZL.

Les priorités du programmes sont :

  • Le dépistage et traitement

  • La prévention et éducation

  • Le soutien social

  • La prévention de la transmission de la mère à l’enfant